• Bon Plan à Avignon – Du 1er au 8 mars 2014 – La 36e édition du festival de danse Les Hivernales d’Avignon – La Danse Urbaine mise à l’honneur. Coup de Cœur !!





    Dans quelques semaines le Festival de danse les Hivernales nous proposera une semaine de spectacles et de stages du 1er au 8 mars 2014.

    Cette 36e édition est consacrée aux danses urbaines. L’édito de Emmanuel Serafini, (directeur des Hivernales à Avignon), est un vrai plaisir de lecture, une mise en matière absolument parfaite pour comprendre pourquoi le Hip Hop et des danses urbaines furent choisis cette année 2014. Je vais au fil de cet article reprendre les phrases de Emmanuel Serafini, directeur des Hivernales, l’agrémenter de photos, d’infos et du programme de cette 36e édition.

    C’est à travers ses rencontres, ses recherches et ses voyages pour organiser les éditions précédentes, de l’Asie aux Amériques, de l’Afrique aux Rives de la méditerranée que Emmanuel Serafini s’est ré-intéresser au hip hop… Cette danse qui a débarqué alors que j’étais encore une fillette est arrivée par et dans la rue, cette danse est aujourd’hui sur les scènes, dansé par les plus grands, le Hip Hop a su se faire une place dans l’univers de la danse, la sale gosse des quartiers est devenu une danse émérite et respectée.

    E.S : « C’est un mouvement que j’ai suivi dès ses débuts en France puisque je suis de la « génération Sydney », c’est- à-dire, celle de l’animateur de la célèbre émission H.I.P H.O.P (qui date de 1983… toute une époque !), dans laquelle tout « le gotha » du hip hop français est passé – on retrouve d’ailleurs avec bonheur des traces de cette émission et les plus importants chorégraphes français du hip hop « performer » dans le documentaire de Jean-Pierre Thorn « Faire kiffer les anges ». »

    E.S : « Les Hivernales, reconnues comme un des plus anciens festivals de danse contemporaine, se devaient de consacrer un temps complet à ce langage, à ces spectacles… 

    Nous souhaitons que cette édition permette au public d’apprécier la richesse du hip hop, car ce qui est en jeu, ce n’est plus que ce soit un mouvement issu de la banlieue et de son besoin de reconnaissance – on sait que de nombreux jeunes ont trouvé leur chemin grâce à la pratique de la danse hip hop dans les quartiers – mais c’est de faire le constat que toute la jeunesse (toutes catégories sociales confondues) s’est approprié cette expression, jusqu’aux filles, qui, par leur présence en force aujourd’hui dans bon nombre de compagnies, ont contribué, en France, au développement de ce mouvement… »

    E.S : « Un homme public célèbre a dit « N’ayez pas peur » ! N’ayez pas peur du hip hop et venez tous découvrir ce qu’il apporte aujourd’hui, à la danse. »

    25 compagnies sont invitées, pour 37 représentations dont 12 créations !! 

    Ezio Schiavulli, Hamid El Kabouss, Koen De Preter, Mourad Merzouki, Brahim Bouchelaghem, Anne Le Batard et Jean-Antoine Bigot, Farid Berki, Anne Nguyen, Bouba Landrille Tchouda, Christine Coudun, Arthur Eskenazi, Jennifer Lauro Mariani et Laurent.Qui, Mickaël Six, Thô Anothaï et Ikko Suzuki, Mohamed Belarbi, Emmanuel Eggermont, Kader Attou, Anthony Égéa, Nabil Hemaïzia, Sylvain Bouillet, Mathieu Desseigne et Lucien Reynès, Bruce Blanchard et Manuel Antonio Pereira, Souhail Marchiche et Mehdi Meghari, Mickaël Le Mer, Christiane Véricel, Bintou Dembélé, Hassan Razak, Malgven Gerbes et David Brandstätter, Pierre Bolo.

    Les Hivernales c’est aussi… des programmes vidéo, des rencontres, des expositions et les Hiverôclites une scène ouverte aux jeunes compagnies.

    LE PROGRAMME DES HIVERNALES 2014

    Du 1er au 08 mars 2014 – À 13h30 – relâche le 04 – Maison Jean Vilar / Avignon.

    Brahim Bouchelaghem / Cie Zahrbat – What did you say ? 30’– Solo Création In Situ.

    Adolescent, Brahim Bouchelaghem, découvre la danse à la télévision dans l’émission HIP HOP et c’est dans les rues de Roubaix que naît ce danseur hip hop virtuose. Après de nombreux battles, il s’enrichit entre autres, auprès de Farid Berki, Mourad Merzouki et Kader Attou. Très vite, il ressent la nécessité de s’exprimer sur la réalité qui l’entoure et le touche. Il crée en 2007 un premier solo Zahrbat, bouleversant d’émotion, en hommage à son père et fonde sa propre compagnie du même nom. Grâce à sa rencontre et à sa complicité avec Carolyn Carlson, il est aujourd’hui accueilli en compagnonnage au Centre Chorégraphique National de Roubaix. Pour What did you say ?, Carolyn Carlson a signé quatre poèmes et des calligraphies évoquant Brahim Bouchelaghem, dont elle dit qu’il est un « poète », l’occasion pour le danseur- chorégraphe de revenir de manière subtile sur son parcours, sur ce qui l’a amené à laisser éclore son style si personnel… Rencontre avec un artiste doué et sensible.

    Les 1er et 02 Mars 2014 – À 16h – Au Palais des Papes / Avignon

    A.Le batard et J-A. Bigot / Cie EX Nihilo – Amalgame(s) 45’ – 4 danseurs / 2 musiciens – Création in situ

    Anne Le Batard et Jean-Antoine Bigot nomment Amalgame(s) chaque création envisagée in situ. L’histoire particulière du lieu, les relations qui s’y déploient, son atmosphère, sa spécificité architecturale, sont autant d’éléments qui définissent, orientent leur écriture, nourrissent la dramaturgie et la scénographie de chacune de leurs créations. Dans la Grande Chapelle, ils proposent de mettre en jeu la « modestie » des corps en relation avec l’immensité de ce lieu plus que chargé d’histoire, jouer sur la résonance sonore de la salle pour les musiciens et sur la dispersion dans l’espace pour les danseurs. Cette carte blanche prend toute sa dimension in situ avec la présence du guitariste et compositeur Pascal Ferrari qui, avec la complicité du batteur Régis Boulard, joue en live une pièce musicale, intégrant les 15 secondes d’écho de la salle. Anne Le Batard et Jean-Antoine Bigot poursuivent leur travail avec les danseurs : Corinne Pontana et Rolando Rocha, avec qui ils partagent depuis plusieurs années, le plaisir et les défis de poser la danse dans les espaces les plus improbables.

    Le 1er Mars 2014 – À 18h – Au CDC des Hivernales

    Farid BerKi / Bouba Landrille Tchouda / Anne Nguyen La preuve par l’autre 1h10 – 6 danseurs

    Pour cette nouvelle création, Bouba Landrille Tchouda a choisi de faire appel à la complicité d’Anne Nguyen et Farid Berki, autres figures remarquables de la scène hip hop. Avec eux il a imaginé un dispositif d’un format un peu particulier mais très précis : chacun des chorégraphes choisit deux interprètes, puis crée avec l’ensemble des six danseurs un acte chorégraphique. La preuve par l’autre est donc un triptyque pour six danseurs et trois chorégraphes : le principe et les contraintes ainsi posés, les trois chorégraphes s’unissent pour inventer une fable sensible puisant dans les imaginaires des êtres, dans le lien avec l’autre, ces « autres », célèbres ou inconnus, exceptionnels humains. Par une écriture qui trouve un ancrage dans la rue, ils font naître une énergie spectaculaire et démonstrative, partageant leur recherche de sens, celle de « l’être soi avec l’autre ».

    Bon Plan à Avignon - Du 1er au 8 mars 2014 - La 36e édition du festival de danse Les Hivernales d'Avignon - La Danse Urbaine mise à l'honneur. Coup de Cœur !!

    Le 1er Mars 2014 – À 20h30 – Théâtre Benoît XII

    Christine Coudun / Cie BlacK Blanc Beur – Chroniques du périmètre 1h05 – 8 danseurs

    Incontestablement le succès de la danse hip hop doit beaucoup à la compagnie Black Blanc Beur créée en 1984 par Christine Coudun et Jean Djemad sur un parking de Saint-Quentin-en- Yvelines. Si les Black Blanc Beur ont inventé une danse fougueuse et dynamique née dans la rue et sur le béton, ils ont su la faire magnifiquement évoluer. Leur rôle dans la reconnaissance de la danse hip hop sur la scène chorégraphique fait d’eux un modèle pour toute une génération de hip hopeurs. Trente ans plus tard et dans le cadre des Hivernales, c’est avec la fougue et l’énergie qu’on lui connait, que Christine Coudun aborde ici un sujet très politique et exprime une réalité sociale. Sur fond d’affrontements de clans et de lutte entre jeunes et vigiles Chroniques du périmètre nous plonge au cœur de la vie nocturne et agitée de la banlieue. En traitant avec humour et distance un sujet particulièrement brûlant, la chorégraphe tire parfaitement son épingle du jeu et donne à voir une pièce divertissante et détonante.

    Le 02 Mars 2014 – À 18h – À la FabricA

    Anne Nguyen / Cie Par Terre – Promenade Obligatoire – Marche pour huit poppeurs 60’ – 8 danseurs

    Influencée par un cursus scientifique, l’écriture chorégraphique d’Anne Nguyen se situe à la croisée du hip hop, des sciences et de la danse contemporaine. Danseuse spécialisée en break et familière du monde des battles, elle met en lumière les performances techniques de la danse hip hop, tout en déstructurant la gestuelle, créant ainsi un vocabulaire sobre et fluide. En imposant des contraintes géométriques, elle invente une nouvelle mise en espace de la danse. Promenade Obligatoire est une traversée ininterrompue pour huit poppeurs, une marche dans le sens unique du temps, qui porte une réflexion sur l’ »être ensemble » dans une société toujours en mouvement. En lutte contre le déterminisme et leur propre enfermement, les danseurs avancent inéluctablement dans des couloirs lumineux, comme une matière mouvante, créant une incroyable frise chronologique vivante… Surprenant ! Anne Nguyen est une chorégraphe à forte personnalité qui compte aujourd’hui dans le paysage chorégraphique hip hop.

    Le 02 Mars 2014 – À 20h30 – Eglise des Célestins

    Arthur EsKenazi, Jennifer Lauro Mariani, Laurent Qui – IPSE 40’ – 5 performers – Création in situ.

    La compagnie MFSM se veut indisciplinée, tant dans le désir de transdisciplinarité indissociable de son univers que dans la diversité des thèmes abordés. Le premier volet du projet IPSE s’est construit à l’occasion du concours « Danse élargie » organisé en juin 2012 par le Théâtre de la Ville, le Musée de la Danse et la fondation d’entreprise Hermès, au cours duquel la proposition a reçu la mention spéciale du jury de spectateurs. IPSE retrace le parcours individuel de quatre personnages saisis dans la perspective d’un « retour ». Habités par un désir singulier face à leur propre énigme, ils tentent de se souvenir et sont amenés à s’incarner, se découvrir, se confronter, construire ou tenter de posséder « l’autre » et son territoire. À se tourner vers ce qui les a menés à cet endroit, sous l’influence d’une cinquième figure : « l’histoire ». Une proposition où se mêlent danse, théâtre et expérimentation physique, qui interroge sur ce que la rencontre et l’autre nous apprennent sur notre propre manière d’exister. La scénographie où l’espace se construit au fur et à mesure que le corps se dévoile, font d’ IPSE un spectacle hybride et résolument présent. Les projections qui dressent des murs de lumière dans l’espace dépouillé et brut de l’église des Célestins ajoutent au trouble.

    Le 03 Mars 2014 – À 15h – Au Théâtre Golovine – Dès 4 ans.

    MicKaël Six / Cie Bakhus – À l’ombre de Coré 45’ – Duo

    Danseur et chorégraphe hip hop, Mickaël Six a enrichi son expérience au contact de la compagnie Artefakt et développe aujourd’hui ses propres projets au sein de sa jeune compagnie Bakhus. Formé à l’informatique, on imagine le chorégraphe farfouiller dans les logiciels d’image de synthèse pour nous faire voyager dans un monde poétique entre ombre et lumière. A l’ombre de Coré renouvelle notre perception de l’univers du hip hop par un jeu subtil d’images humaines et virtuelles, soulignant la performance des corps en parfaite synchronisation. Un spectacle étonnant et inventif dans lequel deux excellents interprètes se frottent à des ombres facétieuses… entre réel et virtuel, envoûtant !

    Le 03 Mars 2014 – À 18h – Au CDC des Hivernales

    Thô Anothaï / IKKo SuzuKi – Ikoto – Place to be 50’ – Duo

    Ikoto- Place to be est né sous le signe de la rencontre. C’est à l’occasion d’un duo improvisé en Malaisie, que la danse hip hop de Thô Anothaï (chorégraphe français né au Laos), rencontre l’univers du danseur japonnais Ikko Suzuki, mêlant danse traditionnelle japonaise et danse contemporaine. Un séjour à Tokyo et Osaka fut l’occasion pour les deux chorégraphes de s’inspirer du Ying et du Yang, pour ouvrir le dialogue entre l’énergie de la danse hip hop et celle, toute en intériorité, d’Ikko Suzuki, dans l’esprit de la pensée orientale qui voit la dualité sous forme de complémentarité. L’alchimie des écritures de ces deux danseurs-chorégraphes donne naissance à un spectacle fascinant, rencontre entre l’Orient et de l’Occident, entre la tradition et la modernité.

    Le 03 Mars 2014 – À 20h30 – Au Théâtre Benoît XII

    Mohamed Belarbi / Vagabond Crew – Alien 45’ – 9 danseurs – Création version longue

    Créé en 2000 par Mohamed Belarbi, Vagabond Crew, deux fois vainqueur du Battle of the Year International, est aujourd’hui une référence mondiale dans la compétition de haut niveau. Vagabond Crew c’est aussi et avant tout une équipe, riche de personnalités diverses et singulières d’où se dégage l’extraordinaire énergie des battles, l’essence même du hip hop. Alien, inspiré de l’univers visuel du film, interroge le double que chacun abrite au fond de soi, nous faisant vaciller de l’espoir à la fatalité. Une pièce dans laquelle neuf jeunes hip hopeurs nous invitent par leur énergie communicative à prendre nos peurs en main comme une alternative à la violence.

    Le 04 Mars 2014 – À 18h – Eglise des Célestins

    Emmanuel Eggermont / Cie L’Anthracite – Vorspiel 1h15 – Duo + 3 invités – Création in situ

    Interprète auprès de Raimund Hoghe, Emmanuel Eggermont est un chorégraphe qui s’impose sur la scène chorégraphique française. Danseur, il impressionne par son intériorité et sa profondeur, chorégraphe, il séduit par sa précision, sa rigueur et un certain minimalisme qui confèrent à ses créations une intensité étonnante, proche du spirituel. « Il ne s’agit pas de comprendre, il s’agit de sentir, ce n’est pas la même chose… » la voix du cinéaste Robert Bresson pose le point de départ de Vorspiel (prélude en allemand). La pièce se compose de trois opus comme trois couleurs, trois espaces, trois relations scénographiques. Une série d’objets chorégraphiques à travers laquelle le chorégraphe questionne l’origine, la naissance et les prémices de la création. Une étude sur la notion d’introduction, de commencement. Dans l’église des Célestins, les spectateurs seront invités à traverser ces espaces et ces histoires aux sons mêlés des tubes pop, des grands airs classiques et de chants lyriques.

    Le 04 Mars 2014 – À 20h30 – À la Scène National de Cavaillon

    Kader Attou / CCN de La Rochelle / Cie Accrorap – The Roots 1h30 – 11 danseurs

    Aujourd’hui chorégraphe et directeur du Centre Chorégraphique National de La Rochelle, Kader Attou est l’un des représentants majeurs de la danse française hip hop. Pendant vingt ans, au sein de la compagnie Accrorap, il a nourri sa danse hip hop au contact d’autres esthétiques, danse Kathak, arts du cirque, danse contemporaine, arts de l’image, échange et partage restant ses sources créatrices. Pour cette nouvelle création, le chorégraphe plonge dans son passé et fouille la mémoire des corps. The Roots, (racines en anglais) comme un retour aux sources de la danse hip hop est une aventure humaine qu’il partage avec onze danseurs sur des musiques de Brahms, de Beethoven, d’électro mais également des envolées d’accordéon et refrains algériens. « The Roots représente le fruit de cette quête : puiser dans cette danse généreuse pour découvrir des nouveaux chemins. »

    Le 05 Mars 2014 – À 15h – Au Théâtre Girasole – Dès 7ans.

    Anthony Égéa / Cie Rêvolution – Dorothy 45’ – Solo

    Pour la première fois le chorégraphe Anthony Égéa s’aventure dans le monde des enfants et replonge dans ses souvenirs du Magicien d’Oz, grand classique de la littérature enfantine. Pour ce premier spectacle jeune public, il a choisi de confier les clés de ce conte à la danseuse Vanessa Petit qui, par son hip hop virtuose plonge à corps perdu dans l’histoire pour s’emparer de chacun des personnages. Ils sont tous là, Dorothy, l’épouvantail feu follet, le robot mécanique et nous emportent dans une aventure chorégraphique féérique à la fois déroutante et inattendue. La scénographie astucieuse, les ciels orageux venus tout droit du Texas, et la musique magnifique, finiront d’emballer les jeunes spectateurs.

    Le 05 Mars 2014 – À 18h – Au CDC des Hivernales

    Nabil Hemaïzia / Cie 2t3m – Prêt-à-Penser 55’ – Trio

    Quatrième création du Collectif, Prêt-à-Penser est un trio chorégraphié et mis en scène par Nabil Hemaïzia, chorégraphe et danseur du Collectif 2 Temps 3 Mouvements aux côtés de Sylvain Bouillet et Mathieu Desseigne. Accompagné sur le plateau par deux danseurs issus du hip hop, Nabil Hemaïzia s’attache une nouvelle fois à détourner les codes techniques d’une danse réputée virtuose pour servir l’expression d’un propos. Sur scène, trois corps à la fois victimes et bourreaux de leurs conditions, partagent leurs solitudes et leurs certitudes. Prisonniers dans des moules trop étroits, les danseurs tentent de s’affranchir des cloisonnements qu’encourage le « prêt-à-penser » pour choisir leurs propres repères. Comme suspendus à un fil d’Ariane tendu par d’autres, ils cherchent le chemin qui les mènera à se découvrir. En dépit du poids de leurs histoires personnelles, s’émanciperont-ils des dictats du prémâché ?

    Le 06 Mars 2014 – À 20h30 – À ‘Auditorium Jean Moulin

    Anthony Égéa / Cie Rêvolution – Rage 60’ – 6 danseurs

    Anthony Égéa découvre le hip hop en 1984 alors que cette forme de danse est en plein essor. Parallèlement, il se lance dans le classique en suivant une formation à l’École Supérieure de Danse de Cannes Rosella Hightower, puis au Dance Theater d’Alvin Ailey à New York. Il fonde à Bordeaux la compagnie Rêvolution en 1991. L’idée de la pièce Rage est née à l’occasion d’une tournée dans sept pays d’Afrique (Sénégal, Burkina Faso, Mali, Gabon, Nigéria, République Centrafricaine et Cameroun) dans lesquels le chorégraphe a animé des ateliers pour les danseurs locaux. Du choc de ces rencontres, naît alors l’idée de réunir des danseurs de différents pays pour une création commune. Véritable métissage entre danse contemporaine, traditionnelle, hip hop et krump, la danse d’Anthony Égéa est ici instinctive, brute, violente et parfois proche de la transe. Les six danseurs dotés de fortes personnalités et déterminés jusqu’à la rage, dressent un portrait d’une Afrique contemporaine sans concession, portant haut et fort les revendications des jeunes générations qui rêvent d’un autre monde. Un spectacle à l’énergie positive.

    Les 06 et 07 Mars 2014 – À 16h – Au Théâtre des Doms

    Bruce Blanchard et Manuel Antonio Pereira – UP 55’ – 1 danseur / 3 musiciens

    UP mêle étroitement la danse à la musique. Bruce Blanchard, danseur et chorégraphe y partage la scène avec la chanteuse Sabine Kabongo, le batteur-guitariste Bilou Doneux et DJ Courtasock. Tous trois entrent en dialogue avec la partition chorégraphique et le spectacle prend la forme de « danse-concert ». UP évoque le parcours d’un garçon à travers ses accidents et ses ruptures, venu à la danse comme on entre en combat, exprimant la lutte de beaucoup de jeunes qui cherchent à crever le plafond de certaines réalités sociales. La violence faite au corps, le streetfight, les combats clandestins, s’inscrivent dans une danse qui emprunte les formes du hip hop, pour mieux en détourner les codes et le style. Explorant d’autres formes comme la danse africaine, le jazz et la danse contemporaine, visitant les influences afro-américaines jusqu’au gospel, UP est un spectacle qui sort des sentiers battus, d’un genre particulier.

    Le 06 Mars 2014 – À 18h – Au Théâtre des Halles

    Souhail Marchiche et Mehdi Meghari / Cie DyptiK – Dyptik 60’ – 8 danseurs – Première en France

    Après la création d’en Quête en 2011, pièce construite sur le thème du déracinement, Souhail Marchiche et Mehdi Meghari ont eu envie d’explorer une deuxième voie, celle des conséquences de ce déracinement sur l’identité. En 2012, ils rencontrent les danseurs maliens de la compagnie Dogmen G. Un temps déroutés par leurs différences, ils se découvrent des points communs, des similitudes dans leurs parcours de danseurs et dans leur façon d’aborder la création… Dyptik retrace la rencontre et le dialogue de ces deux univers qui se regardent et se complètent. Les corps se rencontrent, s’observent, s’effleurent et s’apprivoisent. À travers le mouvement des corps, la dualité des approches s’estompe pour céder la place à une identité artistique commune, les gestes des uns prolongeant ceux des autres.

    Le 06 Mars 2014 – À 20h30 – Au Théâtre Benoît XII

    Mickaël Le Mer / Cie S’Poart – Rock it Daddy 45’ – 6 danseurs – Création version longue

    Pari audacieux, mais pari réussi, avec Rock it Daddy, Mickaël Le Mer jette un pont entre le rock des années 50 à 70 et la danse hip hop. Même si on a souvent opposé ces deux cultures et ces deux générations, elles se retrouvent dans l’esprit contestataire et s’appuient toutes deux sur une solide pratique musicale. Le chorégraphe fait un clin d’œil à son père et rend hommage aux icônes du rock universelles et immortelles (The Beatles, Elvis Presley, The Doors, Jimmy Hendrix, Chuck Berry,…). Les jeunes d’aujourd’hui seraient-ils les enfants des rockers ? En tout cas, il y a une vraie jubilation à voir les prouesses techniques de ces six break danseurs, sur une musique si loin de leur univers. Mickaël Le Mer a reçu en 2009 le second prix du jury au concours de danse contemporaine [Re]Connaissance, organisé par la Maison de la danse de Lyon et le Pacifique – CDC de Grenoble et collabore avec les CCN de Créteil, La Rochelle et Rillieux-La-Pape.

    Le 07 Mars 2014 – À 15h – Espace Culturel Folard – Morières les Avignon.

    Christiane Véricel / Cie Image Aiguë – La Morale du Ventre 60’ – 4 danseurs / 4 enfants /1 musicien

    Auteur et metteur en scène, Christiane Véricel fonde la compagnie Image Aiguë en 1983 et depuis travaille pour chacune de ses créations avec des enfants et des adultes, amateurs et professionnels, français et étrangers. Elle crée des personnages à partir de la personnalité de chacun, mène une réflexion sur la société et traite avec beaucoup de sensibilité et de poésie de sujets qui la préoccupent comme la différence, la faim, le gaspillage ou la survie. Elle invente un théâtre dans lequel le mouvement des corps, la musicalité des voix et des langages, la musique live prennent le dessus sur le texte. Dans cette fable portée par huit comédiens enfants et adultes formidables, Christiane Véricel nous émerveille avec quelques pommes, de simples cordes et bâtons… affirmant que « savoir s’émerveiller de choses simples ce n’est pas superflu mais juste essentiel ». La morale du Ventre se feuillette comme un livre d’images, belles et touchantes dans lesquelles petits et grands se retrouvent.

    Le 07 Mars 2014 – À 18h – Au CDC des Hivernales

    Bintou Dembélé / Cie Rualité – Z.H. 60’ – 6 danseurs

    Née en banlieue parisienne, d’origine sénégalaise, Bintou Dembélé est une pionnière de la danse hip hop en France, qu’elle a découvert à travers le petit écran alors que le mouvement déferle sur la France. Elle développe un langage chorégraphique singulier en mêlant les différentes techniques des danses hip hop aux danses d’inspiration africaine et urbaine. Dans Z.H. (Zoos humains), la chorégraphe plonge aux sources de son histoire, met en lumière le mécanisme de l’imagerie coloniale et interroge ces périodes où l’exotisme humain s’exposait en cage. A travers une danse hip hop engagée aux accents de danses tribales, guerrières et contemporaines, les six danseurs fouillent au plus profond de leurs corps et y questionnent leur identité pour rompre avec les représentations trop longtemps véhiculées. « On est tous le sauvage de quelqu’un, une fois que l’on en a pris conscience, la déconstruction de cette invention peut commencer ». Bintou Dembélé

    Le 07 Mars 2014 – À 20h30 – Au Pôle Culturel Camille Claudel – À Sorgues

    Hassan RazaK / Cie Onstap – La Part des Anges : Verset One 45’ – solo – Création Hivernales

    Depuis une dizaine d’années, le duo complice Hassan Razak et Mourad Bouhlali se retrouve de spectacle en spectacle conciliant performances corporelles et maîtrise du rythme, ouvrant le step pour y mêler danse et théâtre, portant la voix et le corps à l’unisson. Au fil des créations, parfois profondes, souvent drôles et toujours poétiques, les deux chorégraphes ont partagé avec le public leurs trajets respectifs et communs, leurs interrogations, leurs espoirs. C’est en solo que Hassan Razak chorégraphie La Part des Anges, un ensemble de sept pièces d’un même puzzle, chacune appelée « verset », une enquête à la recherche de sa propre identité. En sept versets, partant d’une intuition, d’une hypothèse personnelle, avec l’aide et la complicité d’artistes, d’analystes, de sociologues, de français, de marocains, Hassan Razak mène cette enquête, pour retrouver ce « Je » noyé dans le collectif et, dans ce mouvement, trouver le « jeu » possible entre le monde et soi.

    Verset one : L’intuition, les premières pistes, premières interrogations. Une hypothèse personnelle.

    Le 08 Mars 2014 – À 16h – Au Théâtre des Halles

    M.Gerbesetd.Brandstätter/Shifts Cie – Krump ‘n’ break Release 45’ – 4 danseurs – Avant-première en France

    Ces deux chorégraphes sont régulièrement invités dans des universités et festivals pour animer des entraînements de recherche chorégraphique et danse contact et l’on peut dire qu’ils ont « du flair » pour travailler avec de jeunes danseurs et développer des processus collectifs passionnants. Ils ont choisi de s’intéresser au krump pour le message que véhicule cette forme dansée, quasi non-aliénable par essence. Cette danse, au croisement du hip hop et d’une sorte de transe, née dans les années 90 à Los Angeles, venue de la colère des rues, génère une énergie et une intensité impressionnantes. La pièce Krump ‘n’ break Release est le résultat d’une commande du CDC – Les Hivernales d’une part et d’un échange entre de jeunes krumpers parisiens et des danseurs contemporains et de break berlinois d’autre part. David Brandstätter et Malgven Gerbes dévoilent par une chorégraphie-documentaire sensible deux univers, un espace de rencontre, de liberté et de spontanéité où se croisent les modes de vie et de pensée de ces jeunes danseurs.

    Le 08 Mars 2014 – À 18h – Au Théâtre des Carmes

    S. Bouillet, M. Desseigne, L. Reynès / Cie 2t3m – Le bruit des Autres 60’– Trio + Amateurs – Création Hivernales

    Mathieu Desseigne et Sylvain Bouillet sont deux des trois rouages du collectif avignonnais, 2 Temps 3 Mouvements. Lucien Reynès, qui a tracé son chemin dans le cirque et le théâtre les rejoint pour ce nouveau projet, qu’ils souhaitent ouvrir à des amateurs, dans l’idée d’une création partagée. Plaçant l’individu en écho à la communauté, Le bruit des Autres, dans un jeu de solo, duo, trio, mêlant la foule, révèle notre matière d’humanité, ce qu’il nous reste en commun, une fois dénués de nos particularités proclamées et de nos réflexes hérités. Du bruit, comme dans un bal, où chacun se toise, cherchant en l’autre les preuves de son existence. Ils ne seront donc pas trois mais une vingtaine sur le plateau.

    Le 08 Mars 2014 – À 20h30 – Au Théâtre Benoît XII

    Pierre Bolo / Cie Chute Libre – Drafters Les courants d’air 55’ – 7 danseurs

    Danseur hip hop autodidacte depuis 1995, Pierre Bolo suit un parcours initiatique auprès des compagnies Accrorap et S’Poart. Il crée à Nantes avec Annabelle Loiseau la compagnie Chute Libre aujourd’hui en compagnonnage avec le CCN de la Rochelle. Le chorégraphe choisit de replonger aux sources de la danse hip hop, retour à l’essence même d’un courant qui a considérablement évolué tant il s’est métissé, intellectualisé, médiatisé. Comme par devoir de mémoire envers la jeune génération, Pierre Bolo réinterprète la danse hip hop et renoue avec une écriture purement dansée, instinctive, moins narrative. Entre passé et présent, la danse hip hop livre ici toute sa fougue et les corps des danseurs, insaisissables dégagent une vraie force nostalgique. Drafters Les courants d’air, nous emporte comme un courant d’air et la danse devient le flow, telle la calligraphie du graffeur, éphémère et éternelle.

    Les Hivernales c’est aussi des stages de danses et des événements (exposition photo + lundi au soleil, Mardiff au Golovine, Rencontre et signature, vernissage) … Sur le programme : ICI

    INFOS ++ La Billeterie des Hivernales ouvre dès le 28 janvier 2014  – Au 10 rue du Chapeau Rouge à Avignon – 04 90 82 95 59.

    Si vous avez eu l’info sur les Bons Plans d’Avignon, dites-le s’il vous plaît, votre soutien est primordial à la vie des Bons Plans et surtout, pensez à partager ce magnifique festival de danse. Merci et on se croisera d’un spectacle à l’autre du 1er au 08 mars 2014 pendant les Hivernales. 

    Partager cet article
  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Rechercher

    Pour que le blog puisse perdurer :

    èvènements

  • septembre 2017
    L M M J V S D
    « Août   Oct »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    252627282930  
  • Avignon

    PARTENAIRE

    Bons Plans

  • Devenez partenaire du site des Bons Plans d’Avignon, du Grand Avignon et du Vaucluse afin qu’il puisse perdurer tout au long de l’année et que je puisse vous informez chaque jour de ce qui se passe chez nous !! Comment … Continuer la lecture

  • Exposition HORTUS 2.0 Appréhendons notre propre perception du jardin face à des différentes écritures artistiques et transformations technologiques du mondecontemporain. PROGRAMME  . Du 2 juin au 1 octobre 2017, Musée Louis Vouland. . Du 2 juin au 27 août 2017, … Continuer la lecture

  • Chaque mairie annexe a à cœur de proposer des animations gratuites à tous les riverains et ceux des quartiers voisins lors d’une journée ou d’un après-midi. Profitions en pour découvrir encore plus de gens dans notre quartier et d’aller rencontrer … Continuer la lecture

  • Tous les vendredis et samedis soirs, le toit terrasse de l’établissement bicentenaire s’ouvre aux Avignonnais et amoureux de la fête. Avec une programmation musicale variée, proposée par des DJ (Victoria, Bruno Kauffman, AWA…) le Toit de l’Europe est le seul … Continuer la lecture

  • L’un des précurseurs de la figuration libre expose son « Taillandier-Land » Rétrospective à la façon d’Yvon Taillandier, sous la forme d’un cabinet de curiosités débridé recréant l’ambiance de son atelier parisien. L’artiste va ici conter un peu de son … Continuer la lecture

  • La Maison Moga vient d’ouvrir ses portes à l’Isle-sur-la-Sorgue et en Avignon. Lieu de fine gastronomie : Fromagerie, cave à vins, épicerie fine, ce lieu de convivialité vous propose des produits sélectionnés avec passion, pour le plus grand plaisir de … Continuer la lecture

  • Si Camera Lucida et La Gare de Coustellet ont un point commun, c’est bien leur intérêt pour le son ! Pour la deuxième année consécutive Camera Lucida 84 et LA GARE de Coustellet s’associent pour nous proposer un atelier de … Continuer la lecture

  • Partenaires

    Partenaires

    Bons Plans

    Partenaires

  • Breakfast + Lunch = Brunch, j’en suis une adepte et dès qu’il y en a un, je ne peux m’empêcher d’aller le tester pour nous. En voici un nouveau, un Brunch 100 % terroir, au Mazet des Papes une ferme … Continuer la lecture

  • Le Jardin des Carmes a ouvert en avril 2015, j’y suis allée début juin avec deux amies et on a toutes été bluffées par la cuisine de François-Xavier Vincent, chef depuis seize ans … Ça va faire trois semaines que … Continuer la lecture

  • Pour les curieux (euses), exigeants (es) qui aiment se faire du bien mais vraiment du bien… Une petite pétite du bien-être a ouvert ses portes rue des Infirmières. Une pépite bio ! Une de mes adresse bien-être favorite dès le premier … Continuer la lecture

  • Ce midi j’ai déjeuné chez « Les Voisins d’à côté », à quelques minutes de chez moi, à l’entrée de la porte saint-lazare c’est ouvert en Juillet 2015 une petite merveille culinaire. Un restaurant familial et très accueillant créé par Stanilas et Chloé, … Continuer la lecture

  • Restaurant testé et totalement approuvé ce 13 février 2016… après un petit périple à la découverte de nouvelles adresses, je suis allée déjeuner à la Bergerie Corse à deux pas du Conservatoire du Grand Avignon et des Halles. Une affaire … Continuer la lecture

  • Marion et Laurent ont repris le restaurant en 2009. Ils ont fait leurs classes dans les plus belles tables de la Région, telles que Christian Etienne, l’Auberge de Cassagne, Helene traiteur, la Mirande, Le Saule Pleureur à Monteux… Ils aiment les … Continuer la lecture

  • Le Bercail existe depuis 1965… Après un changement de propriétaires, les cuisines ont été reprises par le Chef Olivier Chaussy. Pour être tout à fait honnête, je ne m’attendais pas à passer un moment si agréable, j’avais de très nombreux … Continuer la lecture

  • Chez Marie est un lieu très sweet, cocooning, chaleureux et heureux comme sa propriétaire et la cuisine du Chef Alexandre a pris son envole pour nous régaler. Marie aime recevoir et le bien-être de sa clientèle passe avant tout… Son rêve d’un … Continuer la lecture

  • Manger gastronomique à un prix poétique. Soyez immédiatement rassurés vous pouvez lire cet article et aussi aller déguster la cuisine du chef Florent Pietravalle au déjeuner ou au dîner car il y a un menu du marché des plus abordables. Comment … Continuer la lecture

  • Cette année, Sophie, Valentina, Gérard, Robert et Camille seront à notre service « bien être » encore et toujours… – Sophie enseigne le Vinyasa, FUSION pilates/yoga, Yoga parent/enfant. – Valentina enseigne l’Ashtanga, Vinyasa, Yin yoga et de nombreux ateliers. – Robert enseigne l’ … Continuer la lecture

  • J’ai rencontré Yohana Doudoux lors de la première édition du Printemps des Créateurs que j’ai organisé à Avignon en 2015. Yohana est une femme longiligne, douce, artiste/créatrice de talent, relieuse et créatrice de carnets, albums, cahiers, restauratrice de livre, elle … Continuer la lecture

  • Un nouveau restaurant qui m’a enchanté, Le Violette. Quel plaisir de découvrir une nouvelle adresse de qualité qui se trouve dans la cour d’un des haut lieux de la vie culturelle et artistique de la Ville d’Avignon, la Collection Lambert. … Continuer la lecture

  • Si vous suivez mes articles sur le blog des Bons Plans d’Avignon, vous savez que je suis une adepte des produits bio, équitables, qui ont pour ligne de conduite la protection de notre environnement, de notre corps et je prône … Continuer la lecture

  • Déjeuner plaisir ou de travail dans un lieu exceptionnel avec un menu à petit prix pour un service et une qualité qui conviendra parfaitement aux épicuriens et aux gourmands.  La Maison de Fogasses est un magnifique Hôtel Particulier dont les fondations … Continuer la lecture

    On parle de nous – Presse

  • Le 05 avril 2013 Dans le magazine ELLE – Dossier Elle Marseille et sa région. Les journalistes Nathania Cahen, Rebecca Lerie et Élodie Liénard parlent de leurs coups de cœur : Selon les journalistes, je suis dans la catégorie : … Continuer la lecture